Débuter (à petits prix) la rando d'hiver.

Updated: Feb 28, 2021

Depuis plusieurs années, j'aime posté des photos régulièrement de paysages incroyables qui m'entourent. Par contre, plusieurs seront surpris d'apprendre que j'ai commencé le «hike» d'hiver lors de mon séjour en Gaspésie. J'adore «jouer dehors» et ce, depuis longtemps. J'ai appris à aimer l'hiver lorsque j'ai habité sur la Côte-Nord et que la nature était à proximité. Mais je n'avais jamais fait de montée hivernale et je ne savais pas trop par où commencer. Le but de ce texte est de vous permettre, peut-être, de trouver vos priorités si vous souhaitez vous équiper pour commencer cette activité.

L'équipement

Premièrement, je vous conseille de ne pas partir en peur. Il est souvent facile de s'organiser, selon moi, avec ce que nous avons déjà à la maison. Le meilleur conseil qu'on m'a donné : éviter le coton. Ensuite, s'approprier le système multicouche. Donc pour ma part, j'avais déjà des couches de base que j'utilisais à l'époque où je faisais du skidoo. Ensuite, je me suis achetée des couches intermédiaires (j'adore les hauts i.Fiv5 de chez Simons, beaux, bons, pas chers). J'aime aussi la marque maison de MEC. Finalement, un simple coupe-vent pour le long de la monté pour me couvrir (Il fait chaud quand on monte, il ne faut pas être trop habillé, sinon, on gèle rendu au top). Je traine ma «doudoune» (classic manteau d'hiver qui se roule en boule dans mon super sac Vaude Brenta 36+6), mon gros foulard et mes mitaines chaudes que je sors en arrivant sur le top du sommet pour ne pas avoir froid.


Mes incontournables :

- Un bon sac de randonné qui a un bon support pour le dos. Je conseille fortement les sacs Vaude que j'apprécie particulièrement. Selon moi, la qualité du sac peut avoir des répercussions autant positives que négatives sur la montée. Il est important de bien choisir son sac.

- Des crampons. J'utilise les HillSound et je les adore;

- Une bonne bouteille d'eau (attention au gel). J'utilise ma Gourde, provenant d'une compagnie québécoise. Je l'adore;

- Des bâtons de marche (selon moi, pas besoin de payer cher).

- Passe annuelle de la Sépaq


La préparation :

L'hiver, c'est super important d'être prévoyant. Je suis la fille qui proclame le «go with the flow», mais disons que dans un contexte de randonnée d'hiver, il faut s'organiser. Pour se faire:

  • Prévoir à l'avance notre itinéraire et bien connaître les chemins à emprunter (fais tes devoirs chum);

  • Toujours avoir une lampe frontale et un trousse de premier secours dans son sac;

  • S'amener de la bouffe et de l'eau en quantité suffisante;

  • Idéalement, aviser des gens de tes projets, surtout quand tu fais du hors piste. Si jamais ils sont sans nouvelles, quelqu'un s'inquiètera pour toi hehe !



Finalement, mon meilleur conseil serait de commencer par des randonnées connues, faciles/intermédiaires et empruntées quotidiennement par plusieurs. Ça te permet d'expérimenter le tout, sans trop stresser. Respecte tes limites les premières fois. Et ensuite, quand tu deviens à l'aise, dépasse-les !


Prochainement, je vous écrirai un post sur mes randonnées préférées dans l'Est du Québec !





47 views0 comments

Recent Posts

See All